HISTOIRE

 



PRESENTATION

HISTOIRE

THEMES
HISTORIQUES

ACTUALITE

PHOTOS

LIENS

LES ORIGINES

L'époque païenne

Auxerre, sous forme de simple bourgade, prit naissance au point d'élargissement définitif de la vallée de l'Yonne. L'endroit était favorable : proximité de trois fontaines et facilité pour franchir la rivière. La majeure partie de la bourgade s'étala rive gauche, dans la partie sud-ouest de la ville actuelle (quartiers Saint-Pierre, Saint-Pélerin et du pont aujourd'hui).

Après la conquête de la Gaule, la ville romaine s'agrégea à la ville gauloise ou, ce qui n'est pas établi, s'y justaposa à l'ouest, jusqu'au mont Autric (place de l'arquebuse).

Du nom d'Autricum, les Romains firent celui d'Autessiodurum qu'ils donnèrent à la localité. Après avoir pris diverses formes latines le nom évolua selon des formes françaises, parmi lesquelles Autcedre, Auceurre (14eme) et finalement, Auxerre (XVIe siècle).

Auxerre est relativement pauvre en vestiges de l'époque romaine. Il ne reste rien de la cité gallo-romaine qui posséda un temple d'Apollon, un amphitéâtre, des monuments publics et des statues.



La Pax romana

La présence des légions romaines assure la paix. Pendant les deux premiers siècles de l'ère chrétienne, les échanges commerciaux sont actifs. Le peuplement de la région s'accentue.
Par sa rivière et ses routes, Auxerre exporte ses vins et ses grains. La ville accède à la prospérité.

Les voies de communication se font plus nombreuses. La grande voie d'Agrippa (Rome-Bretagne) traverse Auxerre.



Auxerre à l'époque chrétienne

Vers 258, le pape envoie Pélerin, citoyen romain de noble famille, évangéliser l'Auxerrois.
Avant de subir le martyre à Entrains (Nièvre), en 303, Pélerin avait élevé à Auxerre une église primitive (
église Saint-Pélerin), là où existe l'église reconstruite au 16eme siècle qui lui est dédié, dand la rue qui porte son nom.

Selon la tradition, il faut voir dans le "puit de Saint-Jovinien", qui existe dans le sous-sol de l'édifice, le baptistère des premiers chrétiens d'Auxerre.

Sous Dioclétien (284-305), Auxerre, détaché de la civitas de Sens, fut érigée en chef-lieu de civitas, circonscription administrative soumise à l'autorité administrative d'un comte. Cependant il est incertain qu'Auxerre ait été érigé en diocèse avant l'édit de Milan (313), instituant la liberté des cultes.

Le premier évêque résident sera Saint-Amatre. C'est le signe que les chrétiens sont suffisament nombreux pour avoir besoin de les encadrer. La présence chrétienne à Auxerre est donc relativement précoce.